Focus sur Nekra Damage

Updated: Apr 25, 2018



Nice le 14.03.2018


Nekra Damage est un artiste français résidant à Nice. Discret mais talentueux son style explore les méandres de la Techno, du Darkcore, Doomcore et même de l’IDM.

Egalement présent sur la scène artistique de sa région ou il a notamment joué sur des événements tel que le Easter In The Sun Festival, ou le Sophia Digital Art#2 sur un live visuel de Good Morning Oblivion Childen en 2015.

Côté production on est pas en reste. On retiendra son excellent EP Deurtz sortie en 2011 sur Dark Decent. Il signera également de très bon remix du titre Inner Pain sur le AMR-006 ou encore un remix planant de Weisses Rauschen - The Energy we need sur Dark Descent.

Bref vous l’aurez compris un artiste complet et plein de ressources dans cette horizon plutôt pauvre qu’est la scène Darkcore française actuelle.

A l’occasion de son prochain EP Never - Ever sur Aurora Mortem rec découvrez un peu plus cette artiste au travers de cet interview.

Exode rec : Bonjour Manu, peux-tu nous raconter un peu ton parcours musical ? Comment est tu arrivé à la musique électronique ?


Nekra Damage : Bonjour la Team Exode.

Concernant mon parcours, j’ai eu la chance de recevoir une bonne culture musicale par mon père, ainsi qu’un cadeau de la part de mon cousin dès mes 11 ans.

Une paire de platine avec une table de mixage bon marché, un lot de vinyles avec quelques Rotterdam Records entre autres et c’est donc à cette période-là que j’ai eu cette passion pour la musique dure, Ravy..

Ensuite j’ai pu investir très tôt dans des platines Technics MK2. A partir de ce moment j’ai pu exercer dans le milieu des Free Party, et j’ai eu la liberté de jouer à peu près ce que je voulais.

Pour la suite, de bonnes rencontres toute au long de ma vie qui ont enrichi mon répertoire musical.


Q : Comment es-tu arrivé à établir ton style musical et notamment ce côté dark qui caractérise si bien tes productions ?


ND : Je suis assez ouvert d’esprit donc en cherchant chez différents disquaires, j’ai pu découvrir d’autres facettes de la musique sombre. Electronique ou non.

J’ai eu une longue période ou j’écoutais de la Coldwave et du Post-Punk ainsi que de la Musique Industrielle ou Electro. Des groupes ou producteurs tel que Throbbing gristle, Imminent Starvation, Atari Teenage Riot, Kraftwerk.. etc…

Durant mon adolescence, j’écoutais pas mal de Gabber et Hardcore avec les fameuses compils. Thunderdome ou Napalm Rave.

Je pense que tout se mélange à due influencer mes productions.


Q : Au niveau purement technique, tu es plus Hardware ou Software ?


ND : J’aime autant les deux, malgré le fait que l’approche soit différente. Me concernant, toutes mes compos sont faites sur Software, avec Ableton Live plus exactement.

Ainsi qu’une bonne quantité de VST(i). J’ai eu quelques boîtes à rythmes et synthés Hardware entre les mains fut un temps, mais comme j’aime scénariser ma musique, j’ai fait le choix de composer principalement sur Software.

Mais l’idée de retoucher au Hardware me tente bien à nouveau !


Q : Tu es originaire de la Côte d’Azur si je ne me trompe pas ? Comment est la scène Underground par chez toi ?


ND : C’est exact. Une belle région, mais malheureusement il y a très peu de place pour la musique dure, peut être du côté des Free, mais comme je ne fréquente plus ce milieu depuis longtemps, je ne suis pas trop au courant.


Q : Comment vois-tu le développement de la scène Rave en France aujourd’hui ?


ND : Depuis ces derniers temps, je trouve que la scène Rave et Techno globale évolue très bien,

on revient aux racines, en écoutant certains mix ou podcast, le coté Rave Oldschool se fait entendre et il refait surface massivement, c’est comme une renaissance et c’est plutôt favorable pour le publique !

Pourvu que ça continue, tant que cela reste positif et que les nouvelles générations héritent des bonnes valeurs bâties par les anciens !


Q : Si tu devais donner un conseil aux jeunes producteurs d’aujourd’hui, lequel serait-il ?


ND : Expérimentation, persévérance et ouverture d’esprit ! Il ne faut pas hésiter à dépasser les limites !


Le mot de la fin ?

ND : Hardcore Mothafucka !!


Exode rec : Merci pour ton temps consacré à cette interview.


On rappel à nos lecteurs que ton prochain EP Never Ever sortira sur le label Aurora Mortem le 23 Mars 2018.



Pour retrouver toute l’actualité de Nekra Damage.

https://soundcloud.com/nekradamage

https://www.facebook.com/nekradamageproject/


0 views

© EXODE RECORDS 

© EX BOOKINGS

© EXODE RECORDS RADIO 

 

All rights reserved.